les Astérides (Etoiles de mer)

 

La grande étoile de mer peigne - Astropecten aranciacus

Elle est présente jusqu'à une centaine de mètres de profondeur. Elle se rencontre principalement sur les fonds sableux et vaseux, très rarement en herbier. En fait ses podias sont dépourvus de ventouses. Cela signifie qu'elle est incapable d’escalader les roches ou les plantes.
Le jour, elle s’enfouit complètement dans le sable et ne se déplace que la nuit pour rechercher ses proies. Elle est ainsi capable de détecter celles qui sont profondément ensevelies. Parmi son menu on peut trouver des gastéropodes, des bivalves, des vers et des oursins. Comme pour beaucoup d'astéries, les petites proies sont ingérées telles quelles, tandis que les grosses sont digérées à l'extérieur (c'est à dire l’étoile de mer sort son estomac qui va alors entourer sa proie jusqu'à digestion).
Son corps est muni de 5 bras délimités par des rangés de piquants de grande dimension. Les piquants sont plutôt beiges. Ils donnent aux bras l'aspect d'un peigne. Cela explique son nom ainsi que celui du genre Astropecten dont elle fait partie: Pecten = Peigne.
Sa face supérieure est de couleur rouge-orangé. D'une taille maximale de 60 cm, c'est vraisemblablement la plus grande espèce d'astérie de Méditerranée. Aucune confusion possible avec les autres étoiles de mer peigne.

 

Astropecten aranciacus
Astropecten aranciacus Astropecten aranciacus

 

Étoile de mer peigne - Astropecten ?

Il existe en Méditerranée 6 espèces d'étoiles de mer peigne (Genre Astropecten): La grande étoile-peigne (Astropecten aranciacus), l'étoile-peigne hérissée (Astropecten bispinosus), l'étoile-peigne commune (Astropecten irregularis), l'étoile-peigne de Johnston (Astropecten jonstoni), l’étoile-peigne à piquants plats (Astropecten platyacanthus), la petite étoile-peigne (Astropecten spinulosus). La photo ci-dessous présente vraisemblablement une étoile-peigne à piquants plats (Astropecten platyacanthus), mais vu sa situation elle a sûrement été déplacée par un plongeur.

 

Astropecten

 

Étoile de mer aux longs bras - Chaetaster longipes

D'une taille d'environ 20 centimètres de diamètre, elle possède un très petit disque centrale et cinq bras longs et pointus. Sa forme explique son nom scientifique: Chaetaster longipes (étymologiquement une étoile aux longs pieds). Sa couleur va de l'orange au jaune. Elle a été observée bien sur en Méditerranée mais aussi en Atlantique (Açores), sur des fonds sableux, boueux, coquilliers et rocheux entre 30 et 1000 mètres de profondeur.

 

Chaetaster longipes Chaetaster longipes
Chaetaster longipes Chaetaster longipes

 

Astérie rouge - Echinaster sepositus

Elle atteint 20 cm. Elle possède 5 bras plus rarement 6 ou 7. Ces bras comportent de nombreuses petites excroissances qui sont en fait des vésicules respiratoires. Ces vésicules, bien visibles, permettent de ne pas la confondre avec une autre étoile de mer rouge (L'astérie pourpre). L'astérie rouge est détritivore. Elle prélève sa nourriture au sol à l'aide de ses ventouses. De manière général, les étoiles de mer se nourrissent plutôt de gastéropodes et de bivalves. Elles enroulent leurs proies, entrouvrent les coquilles avec leurs ventouses et projètent leur estomac à l'intérieur de l'animal afin de le dévorer. Les oursins peuvent être également inclus dans leur menu. Mais elles doivent d'abord le retourner. Chez les étoiles de mer, les sexes sont séparés et la fécondation est externe. Les larves passent généralement par le stade planctonique avant d'évoluer vers leur forme étoilée. Il semblerait que cela ne soit pas le cas pour l'astérie rouge dont les oeufs donneraient naissance directement à de petites étoiles. La dernière photo montre notre étoile de mer en train de libérer ses oeufs dans l'eau.

 

Echinaster sepositus Echinaster sepositus
Echinaster sepositus Echinaster sepositus

 

Etoile de mer lisse - Hacelia attenuata

Elle aussi atteint 20 cm de diamètre, se rencontre partout en Méditerranée les fonds coralligènes. Mais, contrairement à l'astérie rouge, elle a un aspect moins granuleux. Et puis, ses papules respiratoires sont nettement plus visibles et disposées en lignes. Sa coloration est variable: elle va du rouge écarlate au brun.

 

Hacelia attenuata
Hacelia attenuata Hacelia attenuata etoile de mer lisse et oursin diadème